Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 21:24

vue-beaus-arts

 

Vue de la classe, bazar immense, lieu de vie et de ménage, d'accumulation et d'entassement, circulation, mouvement, trajest qui se dessinent repoussés par les obstacles, les fatras en tout genre, peut-etre demain oeuvres enfin achevées.

Repost 0
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 15:49

marée-basse

 

L'eau s'imprégne des douceurs du sable. Pas une ride, pourtant le vent de fin d'hiver s'éloigne et reparaît à notre peau mordue de lumineux dards. Un cimetière de navires, les squelette embourbés infusent dans la marée sablonneuse. Espace circulaire, l'océan pénètre les terres jusqu'au lac, mais le littoral se poursuit et n'a que faire de passer par-dessus la mer.

 

rochers-mer-port-louis

 

Les rochers s'hérissent ça et là, en tranchantes écailles rouge violacées. Le soleil fait du blanc écharde les iris. Tout devient par moment noir et blanc effet de contre-jour. Il y a des masses pleines et des surfaces aussi lisses et minces que des lignes. Pourtant, mouvement il y  a, ensemble de bulles, remous et écumes tamisées dans les crevasses, s'engouffrent et font de brutaux clapotis.

Repost 0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 20:14

rivière-ardèche

 

Les rondes pierres roulent au débris de bois dans les giclants remous de verre doux. Les arbustes robustes enracinent leurs serres dans les rocailles cuivre et neige enflammée. La lumière dégouline des rives et s'injecte en miroir limpide aux eaux fatiguées.

Repost 0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 18:53

vue-de-bibliothèque

 

Vue soleil qui tombe tout bas, dans la terre, s'écaille jaune. L'air vibre encore de ses bourrasques altières, horizon dégagé. Les chaises semblent danser à la vue de ce spectacle. L'espace se colore au-delà des vitres verre épais et diffus. Les plantes en pot profitent ensoleillement indirect, fraîcheur supplantée par la chaleur luisante de leurs feuilles.

Repost 0
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 10:37

Retrouvaille fond du placard, anciennes aquarelles, arbres oubliés si prompts pourtant à soulever leur poitrine feuillage au moindre coup de vent.

 

arbre-noueux

 

Il y a comme une torpeur, les branches soulevées portées vers la rivière en contrebas, arrose les rives comme dénudées. Vers le ciel le soleil, entendre vrombir la lumière, et le clapoti saccadé des vaguelettes.

 

arbre-champ

 

Presque au centre du pré herbacé, tilleul promet l'ombre et la splendeur des cimes, auréolé de l'air chaud d'un été peut-être sans fin. Un mouvement ascendant construction s'échafaude, le plus grand.

Repost 0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 22:20

Joncs et herbasses, bulles gélatineuses, polypes agitent membranes.  Aux racines des arbrisseaux immergés à demi, se tortillent, grouillent insectés ailés et ceux aux pattes fils de fer se tiennent en équilibre sur l'eau. La soupe verte épaisse, poudre spores, motifs pointillisme, étamines pollens en tout genre.

 

marais

Repost 0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 21:13

A l'orée bosquet, buissons, quiétude aérienne. La petite chapelle a des pierres rugueuses, aux pourtours émoussés. Apparition impose tour et avancées sculpturales dans la dense musique de la forêt. Comme habitée et pourtant vide. Un coin d'ombre, elle surplombe la vallée serrée, jolis pâturages, entre les arbres au longues branches effilées.

 

chapelle

Repost 0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 00:33

Bien ensoleillée, rose bonbon, enfantillages, la chambre se distingue. Aux affaires éparpillées, l'agencement s'étale. Vie et songe, comme un oreiller, à ce que l'on ne voit pas, se laisse deviner.

 

chambre

Repost 0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 12:13

Branches et empreintes, nervures aux contours modelage boiseries rustiques, brutes. Forces infinies, fragilité redoutée, l'élévation de la cime, suffocation chaleur, brûle au soleil méridional. Terre sèche et pourtant féconde, terre brune et rouge, végétation filiforme. Rase, bulle d'air pétrifiée, absence liquide, même les plantes ne transpirent pas et semblent momifiées par l'ardeur solaire.

 

arbre-empreinte

 

Aimer la poussière, esclandre tellurique, suivre la sève, le long des berges, fraîcheur de l'eau douce, oasis étincelante au voyageur égaré.

 

falaise-rivière-ardèche

 

Falaise et rocs, blancs et gris veloutés, mille galets contrastes, jaune grisés, mille irrisations s'épanchent terre d'ocre et d'ombre brûlée sous la surface lourde, molécules imbibées.

 

arbre-peinture-encre

 

Dégager la silhouette, se taille résistance à la lumière, superposition, ne fait plus qu'un avec l'ombre. Egale opposée, condition nécessité pour voir enfin sa structure se découper. L'ombre introduit la nuance dans ce monde noyé de clarté incessante...

Repost 0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 19:38

Senteur automnale, humus pourrissant, la clarté des plaines herbacées au ciel pur d'une teinte comme salie.
Désagrège les nervures, tanière végétale au coeur du secret pénombre volatile, l'air chaud de fin d'été.

 

chien-prairie-automne

 

Le chien est libre comme un nuage farouche. Ses poils trainée de neige décollent dans l'horizon exempt de pesanteur. Le chien s'arrête s'assied, empressé d'éprouver la joie au corps sensations détonnantes, truffe aux branches s'égratignent le bonheur immense. L'ossature parée de milles flambeaux, pièces d'orfèvrerie, somptuosité arboricole, jours de fêtes avant le sommeil bienfaiteur des froides nuits de l'hiver.

chien-bois

 

Un triomphe la mineur, sonnez timbales rosacées pétales, retentir à pleine souche, boqueteaux trépignent de leurs mille feuilles...

Repost 0

Présentation

  • : Les songes du Lotophage
  • Les songes du Lotophage
  • : Des créations, un petit univers. Une expérience littéraire dans le cadre d'un journal intime sensitif et artistique.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives